La Une

Oser l’émerveillement : mon souhait pour la nouvelle année

En ce début d’année, ce n’est pas la puissance, la richesse ou le refuge fondamentaliste qu’il faut nous souhaiter mais le maintien en nous de la capacité d’accueil à ce qui nous arrive comme trace de Celui qui vient et qui ne cesse de créer et de recréer toute chose.

Pages

Pages