Vous êtes ici

Une nouvelle rubrique sur le site : « Nos fondamentaux »

Michel BOUVARD
© CC0 Creative Commons + CCBF

Une nouvelle rubrique est apparue sur le site, et nous vous invitons à lire les textes qu’elle contient. Cette nouvelle rubrique s’intitule Nos fondamentaux.

http://www.baptises.fr/rubrique/nos-fondamentaux

Nous y avons inséré :

  • La Charte qui est le fondement de la CCBF (Conférence Catholique des Baptisé-e-s Francophones), et qui réunit tous les adhérents ;
  • Deux documents que ceux qui ont assisté au week-end de rentrée de la CCBF, les 21 & 22 octobre 2017, connaissent bien, à savoir :
    • L’appel lancé par Joseph Moingt aux baptisés
    • La conférence donnée par Jean-Pol Gallez le samedi soir intitulée Refonder l’Église, qui présente les grandes caractéristiques de la théologie de Joseph Moingt : le christianisme comme sortie de la religion, le sacerdoce des baptisés, l’avenir aux communautés locales qui célèbrent… ;
  • Un nouveau document qui donne les conclusions du Think-tank Ecclesia-Nova dont les réflexions portaient sur Quel sera le visage de l’Église de demain, comment faire bouger les lignes ?
    • Ce groupe de réflexion s’est réuni à une fréquence mensuelle de septembre 2016 à juin 2017. Y ont participé deux religieux (un jésuite et un dominicain), une religieuse, deux prêtres, un théologien et plusieurs laïcs de la CCBF.
    • Nous vous invitons à lire et partager autour de vous leurs conclusions. Elles confirment la raison d’être de la CCBF, le nécessaire engagement des baptisé-e-s dans le cadre de leur sacerdoce, le besoin impérieux de prendre des initiatives nouvelles pour annoncer l’Évangile, comme nous y invite le pape François : l’Église de demain sera celle des baptisé-e-s !
  • La conclusion qu’avait apportée Anne Soupa à la conférence donnée en 2015 par des théologiens (Timothy Radcliffe et Gilles Routhier).
    • Cette conférence était intitulée Vox populi, vox dei. Dans sa conclusion, Anne Soupa rappelle que « se parler, questionner, est constitutif de l’Église, car nous sommes fondés sur le Christ-Parole et l’interprétation de cette Parole. En débattre ne devrait que faire du bien. Et "l’Esprit souffle où il veut". Contribuer au sensu fidei de toute l’Église est autant un droit qu’un devoir ».
       

Michel Bouvard

Rubrique du site: 
Les actualités
Ajouter un commentaire