La Une

2 e dimanche de Pâques Commentaire de l’Évangile de Jean 20, 19-31

Depuis des siècles lorsque nous, chrétiens, lisons ce passage d’Évangile, nous nous interrogeons. Qu’aurions nous fait à la place des disciples ? Plutôt que nous imaginer combatifs, pleins d’une foi inoxydable ou incroyablement lâches et honteux, commençons par nous intéresser à ces hommes. Ne sont-ils pas dans « la vraie vie » et contemporains des faits ?

Contribution n° 7 au Synode de la famille. Plaire ou aimer ? Le discrédit catholique envers le mariage.

Vénérable Frère Évêque, Au jeu du portrait chinois, nulle hésitation, je suis le bœuf, cet animal lent et lourd. Et qui rumine. Avec l’âge, plus que jamais. Depuis quinze jours, la lecture de l’épitre du dimanche 1erfévrier me revient sans cesse en tête. Qui plus est, elle me dit que je ne suis qu’un âne et n’ai rien compris.

Pages

Pages